Contrat Départemental Culture et Collèges (02)

Home / Transmission / Collèges / Contrat Départemental Culture et Collèges (02)

Contrat Départemental Culture et Collèges

La compagnie intervient dans les collèges de l’Aisne dans le cadre des Contrats Départementaux Culture et Collège. La compagnie propose un projet pédagogique en trois temps afin d’offrir aux élèves à la fois une initiation aux différentes techniques du jeu théâtral, une immersion dans un processus de création et une première expérience de la scène. Les propositions d’actions culturelles et artistiques sont menées par notre équipe de comédiens autour des différentes pièces de la Compagnie des Lucioles et autour d’auteurs ou de thématiques incontournables du spectacle vivant.

Découvrez les propositions d’ateliers de la compagnie pour l’année 2018/2019 :

Nos partenariats, année après année

2017/2018

Atelier : Quand j’aurai mille et un ans au Familistère de Guise

Intervenant : Nicolas Chevrier
Enseignante : Hélène Lefebvre

Bilan de l’intervenant :
« L’atelier à Vic-sur-Aisne s’est déroulé du 12 décembre 2017 au 12 mars 2018, par séances de deux heures. Je suis intervenu auprès de la classe de 5e1 du collège La Feuillade, avec Mme Lefèbvre, leur professeure de français. Il s’agissait de monter une présentation d’un quart d’heure autour du texte « Quand j’aurai mille et un ans » de Nathalie Papin, que les élèves iraient présenter au Familistère de Guise devant deux autres classes de collèges picards, avant d’assister tous ensemble à une représentation du spectacle par les artistes de la Compagnie.


Nous avons commencé lors de la première séance à réfléchir à ce qui se passe avant le début de la pièce : comment Cendi s’est-elle retrouvée dans cette cabine du futur ? Les élèves, par groupes de 5, ont proposé lors d’improvisations muettes des possibilités quant au naufrage du bateau de la famille de Cendi. Puis nous avons distribué le texte : par deux, les élèves se sont repartis sur de courts extraits sélectionnés dans le texte intégral, en interprétant Cendi ou Mili. Le personnage de Furofushi ne devant pas être oublié, nous avons décidé de construire une marionnette avec du carton et de vieux vêtements afin de la représenter elle aussi. Lors de chaque séance, après un échauffement collectif (corporel ou vocal), nous avons travaillé les scènes chronologiquement, et nous y avons ajouté deux séquences musicales plus collectives : le naufrage de la famille de Cendi et ce que nous avons appelé le ballet de l’océan, c’est-à-dire des nageurs évoluant sous l’eau.

Les élèves ont fait preuve d’un réel intérêt et d’une forte motivation pour le projet, débordant d’enthousiasme à chaque séance. Leur professeure, par un travail constant entre chacune de mes venues, a permis au projet d’avancer très vite et de manière constante. Elle a ainsi pris en charge la chorégraphie du ballet de l’océan que nous n’avions plus le temps de travailler ensemble.

La classe (élèves et professeure) a été très heureuse de présenter son travail sur la scène du Familistère, voyant par là une marque de considération et de respect pour les efforts fournis tout au long de l’atelier. Le jour de la présentation, chaque élève a dépassé ses capacités et s’est amusé à jouer, ce qui me semblait être le plus important. »

Atelier : Les rois de l’impro

Référente : Corinne Thouret
Intervenant : Christophe Brocheret

2016/2017

Objectif, travail et pratique théâtrale autour de(s) : Qui rira verra

Intervenant : Florient Jousse
Enseignante : Mme Lefebvre