Manuel Antonio Pereira

Home / Compagnie / L'équipe / Manuel Antonio Pereira

MANUEL ANTONIO PEREIRA

Né en 1965 à Porto, il réside en Belgique depuis 1992. Il a fait ses études en France, jusqu’à la faculté (DEUG de philosophie, Université de Clermont-Ferrand). Après plusieurs années d’expérience comme animateur, éducateur et directeur dans des centres d’accueil pour adolescents de quartiers difficiles (banlieue de Lyon), et adultes handicapés mentaux (Association des Paralysés de France), il entreprend des études à l’INSAS (Institut National des Arts du Spectacle) à Bruxelles en section mise en scène, d’où il sort en 1994.
En 1995, il fonde à Bruxelles le groupe Tsek, compagnie dont la recherche fait appel à diverses écritures et disciplines, où se mêlent théâtre, musique, danse et vidéo.
Il a écrit principalement des textes dramatiques et des scénarios pour le théâtre et la danse, mais également de la poésie et des récits.
Sa première pièce, La trajectoire du taureau, qu’il mit lui-même en scène à Bruxelles en 1995, fut travaillée en atelier par la compagnie de Stanislas Nordey (TGP Saint Denis) et plus tard adaptée pour la danse par le chorégraphe Marco Beccherini à Marseille. En 2002, M. Pereira renouvellera sa collaboration avec ce chorégraphe et écrira un texte pour la danse à partir de sa nouvelle Le voyage à Ubrino (création à Marseille, tournée en France, Espagne, Italie).
En 1995 il co-écrit avec Thierry Salmon le texte Faustae Tabulae, présenté au Kunsten Festival des Arts à Bruxelles, et au Théâtre Arena del Sole, à Bologne.
En 1996, à l’invitation de Philippe Delaigue, il effectue une résidence d’auteur à la Comédie de Valence, un cycle de textes en sortira qui seront développés par la suite : en résidence à la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon en 2005 il termine La Balade du non mort et Requiem pour une cascadeuse. Ce dernier texte a été monté en Suisse (Neufchâtel) par la compagnie Aloïs Troll en janvier 2006, et mis en lecture par J-M. Rivinoff à la Scène Nationale de Blois et à Vendôme… Il a été
sélectionné par la SACD pour être lu durant le Festival d’Avignon In, 2006, par Christine Murillo, à la Chapelle du Verbe Incarné.
Mythmaker a été chevé lors achevé lors d’une seconde résidence à la Chartreuse, en 2008. Il a été sélectionné par le Théâtre National de Bruxelles où il a été mis en espace durant le Festival des Écritures 2009. Plusieurs lectures publiques et mises en espace ont eu lieu depuis :
– Berlin (Literarische Colloquium, galerie Mat’s Laden)
– Paris (Salon du théâtre) – Limoges (Festival international des Francophonies en Limousin, mise en lecture par Anton Kouznetzov). Ce texte est lauréat du prix Sony Labou Tansi 2011, et a été étudié par plus de 600 élèves durant un an dans plusieurs lycées de France, de Belgique, Cameroun, Ile Maurice, Réunion… Il a été traduit en allemand par Claudia Hamm.
Permafrost a été achevé lors d’une résidence d’écriture à Berlin (Literarische Colloquium Berlin) en 2010. Ce texte a été mis en lecture par Marie-Pierre Bésanger, avec des acteurs canadiens, au Festival Zones Théâtrales d’Ottawa, dans le cadre du projet « Transatlantiques ». Il fut également présenté à la Maison des Métallos à Paris, et en région Limousin, pour les Nouvelles zébrures 2012, organisées par la Maison des Auteurs de Limoges. Permafrost est lauréat du Prix des Metteurs en scènes du CED (Centre des Ecritures Dramatiques, de Belgique). Il fut créé en 2014 au Festival des francophonies (Limoges) et à la Maison des métallos (Paris), dans une mise en scène de Marie-Pierre Bésanger.
Ses textes sont publiés aux Éditions Espace 34.

Bibliographie

Berlin Sequenz, Éditions Espaces 34, 2017
SÉLECTION PRIX SONY LABOU TANSI DES LYCÉENS 2018
Permafrost, Éditions Espaces 34, 2010
Mythmaker ou de l’obscénité marchande, Éditions Espaces 34, 2010
PRIX SONY LABOU TANSI DES LYCÉENS 2011
Requiem pour une cascadeuse, Éditions Espaces 34, 2006