Deux pas vers les étoiles – Presse

Home / Deux pas vers les étoiles / Deux pas vers les étoiles – Presse

La presse en parle


2017

Espace Alya
Deux pas vers les étoiles (un instant de pure tendresse)
Junior et Cornelia sont les principaux sujets d’une rumeur, on dit qu’ils seraient amoureux ! Tous deux partagent au moins un point commun, ils n’ont pas vraiment d’amis. Comme chien et chat, ils se cherchent, et leurs différences finissent par les rapprocher. Junior veut partir de chez lui pour fuir la rumeur et retrouver son intelligence qu’il pense avoir perdu, lui qui a toujours de si bonnes notes. Cornélia le suit. C’est une fuite, mais pas une fugue. Une quête initiatique qui leur permet de parler de leurs rêves et de partager leur regard d’enfant sur la vie d’adulte.
Le spectacle met en lumière le pouvoir de création et d’imagination des enfants avec énormément de poésie et de fantaisie, grâce à une scénographie singulière et particulièrement esthétique.
Ce spectacle aborde sans artifice la thématique universelle de l’amour, ce qu’il se passe lorsque l’on trouve quelqu’un sur qui veiller, et qui souhaite veiller sur nous en retour. Un unique instant de pure tendresse.
Article paru le 15 juillet 2017

L’histoire: Cornélia rêve d’être journaliste pour bouleverser son ordinaire. Junior lui ne rêve plus, c’est décidé : il part rejoindre les étoiles, car il sera astronaute. Le soir, Cornélia vient assister à son départ et finalement l’accompagne. « Les comédiens évoluent dans de superbes structures, fleur, cabane ou astre. Une œuvre subtile soutenue par une scénographie inventive et épurée, qui célèbre avec délicatesse la puissance de l’imagination » « Un petit bijou de poésie » « Très joli spectacle, un émouvant moment de grâce et de beauté ».

L’avis de la rédaction:

C’est un joli conte que nous présente ici les deux comédiens Flora Bourne-Chastel et Christophe Brocheret. Cela nous rappelle très vite l’univers si particulier du petit prince de St Exupéry. On y retrouve la même féerie et la même magie qui rend un spectacle lisible quelque soit notre âge. N’hésitez pas à leur rendre visite cela fait du bien à l’âme…

Article paru le 18 juillet 2017
Pour lire l’article.

Cornélia et Junior rentrent de l’école. Une rumeur prétend qu’ils sont amoureux, ce qui les agace  beaucoup, surtout Junior ! Comment donc faire taire cette rumeur infondée ? Leurs échanges pour trouver une solution dérivent vers des confidences sur leurs projets d’avenir. Cornélia rêve d’être journaliste, belle et aimée, Junior d’être astronaute pour aller vers les étoiles. Et il a décidé de partir pour vivre son rêve. Après avoir laissé une lettre à son père, et préparé son sac, Junior se dirige vers la voie ferrée, avec Cornélia, qui finalement a choisi de l’accompagner. Ils s’endorment en attendant le train qui tarde beaucoup, à proximité d’une voie désaffectée…

Les deux comédiens se déplacent dans un décor épuré, avec en fond de scène une grande carte aux contours des USA, qui figure l’immensité du ciel, où quelques points brillent telles des constellations, et qui sert aussi d’écran. Peu d’objets aussi, sinon de superbes structures en rotin, qui s’épanouissent en de belles corolles rouges très esthétiques, apparaissent dans le dernier tableau.

Flora Bourne Chastel et Christophe Brocheret sont vraiment charmants, et par leur jeu « naïf », tout en subtilité, sont parfaitement crédibles dans leurs rôles d’enfants imaginatifs. Et même si leur rêve aujourd’hui ne se réalise pas, ils rentrent chez eux sans regret ni tristesse. Demain ils continueront de s’évader dans de nouvelles aventures, réelles ou inventées…

Ainsi, le jeu des acteurs, la scénographie inventive et soignée, la bande son – un air d’opéra, Mozart, et la BO du film le Parrain qui accompagnent les changements de plateaux -, tout concourt à faire de ce spectacle un vrai moment de légèreté et de rêve, qui ravira petits et grands qui retrouveront (un peu) leur âme d’enfant.

Cathy de Toledo

Pour lire l’article

2013

Mardi après-midi, les classes de CE2 au CM2 des écoles Monthou-sur-Cher et d’Ouchamps ont été accueillies au Théâtre du Grand Orme. Ils ont assisté à un spectacle proposé par la ligue de l’enseignement 41, interprété par la compagnie des Lucioles, « Deux pas vers les étoiles« .

C’est l’histoire de deux enfants qui rentrent de l’école, « la rumeur dit qu’ils sont amoureux, Cornélia veut être journaliste, Junior vient de rater son examen, il rêve d’aller dans les étoiles et devenir astronaute. Le soir même, Cornélia vient assister à l’évasion de Junior, leurs rêves et le café les nourrissent, mais à leur âge, on s’endort vite« .

Le scénario prenant, les accessoires originaux et judicieusement créés, l’interprétation sans faille en font un spectacle de qualité qui a tenu le jeune public en haleine. A l’issue de la représentation, les deux comédiens, Justine et Christophe, ont gentiment répondu aux questions du jeune auditoire, lequel, s’il n’a pas atteint les étoiles, a quand même assurément rêvé.

Article paru le 25 mars 2013
Découvrez l’article

La Compagnie des Lucioles jouera son spectacle Deux pas vers les étoiles au Ziquodrome de Compiègne vendredi 11 janvier à 10h et 14h pour les élèves du Compiégnois. Ces représentations auront lieu dans le cadre d’une résidence de travail de la compagnie du 2 au 15 janvier, pour la mise en scène de son prochain projet : la reprise de la pièce Cinq jours en mars, de l’auteur japonais Toshiki Okada.

Deux pas vers les étoiles est un voyage intérieur en forme de road-movie initiatique, où s’expriment finement et doucement les rêves et les secrets, l’amour et l’envie de grandir. Cornélia et Junior rentrent de l’école. Elle, timide et toujours dans la moyenne, veut devenir journaliste pour être belle et aimée. Lui, d’habitude bon élève, vient de rater un devoir. Il souhaite devenir astronaute. La rumeur dit qu’ils sont amoureux. Ils s’évadent jusqu’à la voie ferrée, attendent un train qui ne vient pas, apprennent à se connaître, à s’aimer.

Une oeuvre subtile soutenue par une scénographie inventive et épurée, qui célèbre avec délicatesse la puissance de l’imagination pour savoir exister et se construire.

Article paru le 9 janvier 2013
Découvrez l’article

2012

Cette pièce aborde les questions fondamentales de l’existence comme le besoin de reconnaissance dans la société, l’élan qui pousse les êtres humains à assouvir leurs idéaux mais aussi la futilité des chimères qui les guident avant de s’évanouir dans la brume des illusions.
Étranges structures
Le décor judicieux suggère d’ailleurs cette ambiance un peu irréelle. La scène assez nue dans l’ensemble est en effet occupée par des structures étranges qui, ressemblant vaguement à des cerceaux, des jouets de l’enfance, transportent le spectateur dans un monde aérien, onirique, magique.

Découvrez l’article en intégralité

La municipalité a convié les 210 enfants de l’école primaire à un spectacle de Noël. Jean-Luc Petit, président du syndicat intercommunal du temps de l’enfant a concocté le programme. « Nous voulons donner un sens à ces spectacles de Noël pour faire participer les enfants et pour leur permettre de laisser aller leur imagination« . Cette fois c’est la troupe des Lucioles de Compiègne qui a assuré le spectacle. Deux acteurs, sur scène, ont interprété devant une salle comble, Deux pas vers les étoiles.
À travers cette pièce les enfants ont voyagé pour découvrir un monde imaginaire celui des étoiles qui fait penser aux Etats-Unis. Après avoir joué, les artistes, Justine Barthélémy et Christophe Brocheret ont échangé avec les enfants. Les éloges n’ont pas manqué sur l’interprétation des acteurs. La troupe a mis deux mois à monter la pièce. Christophe a expliqué aux enfants comment il apprend les textes. « C’est en répétant chaque jour, chaque semaine, comme vous le faites pour apprendre une poésie« . Les enfants se sont vus remettre par les élus un livre pour cadeau et ont partagé un goûter en attendant Noël.

Découvrez l’article

2011

Rendez-vous avec l’imagination et les rêves, le 12 janvier au Théâtre du Beauvaisis, grâce à Deux pas vers les étoiles.
Cornélia et Junior sont en quête d’existence et leur voyage dans l’espace leur permet d’atteindre leurs rêves. Une tendre et belle leçon d’imagination pour les enfants, mais pas seulement. Les adultes pourraient fort bien se laisser prendre au charme de cette pièce qui a été jouée au dernier Festival d’Avignon.

Découvrez l’article en intégralité